Les blogs de droite sont-ils plus ennuyeux que les blogs de gauche?

Diverses études suggèrent que le cerveau des gens qui se penchent politiquement à droite est différent du cerveau de ceux qui se penchent vers la gauche. Il semble qu'un cerveau droit soit davantage stressé face au chaos, au manque de sens, au hasard, à l'incertitude.

Le cerveau gauche, en revanche, se sent plus à l'aise en cas d'incertitude, car cela se traduit par une capacité de manœuvre et un libre arbitre. Cela expliquerait également que nous trouvons beaucoup plus facile de nouer des amitiés avec des personnes de notre propre groupe politique.

Et cela se traduit également par des blogs de cinéma, qui prolifèrent massivement depuis 2002.

L'origine de la différence (en ligne)

La stratégie en ligne a été décisive pour la campagne politique de Barack Obama J'ai eu le succès qu'il a eu. Mais avant que les politiciens ne commencent à utiliser les réseaux sociaux pour se connecter à leurs électeurs, la blogosphère était déjà en 2002 une source prodigue d'informations et de critiques politiques.

Cependant, l'utilisation de la blogosphère politique était différente selon le spectre politique. Fondamentalement, il y avait des différences entre les blogs de droite et de gauche. Au moins c'est ce qu'une étude de Aaron Shaw qui a analysé les 155 principaux blogs politiques du moment.

Les différences entre les deux parties ont été la quantité de commentaires, débats et discussions qui ont encouragé et permis. Comme il l'explique Yochai Benkler dans son livre Le pingouin et le léviathan:

Les blogs de gauche, tels que Daily Kos, utilisaient des technologies qui permettaient la participation de plusieurs auteurs (systèmes logiciels appelés Scoop, Drupal, SoapBox et ExpressionEngine) et incluaient des plug-ins (vers les plates-formes habituelles, telles que WordPress ou Blogger), qui permettaient Tout utilisateur poste des commentaires sans limites ni restrictions. Les blogs de droite, comme Instapundit, étaient le plus souvent écrits et contrôlés par une seule personne, et incorporaient rarement des contributions de personnes extérieures au groupe restreint d'auteurs principaux.

En bref, les blogs de gauche encourageaient le débat et la discussion (ce qui pourrait contribuer au fait qu’il y ait tant de formations politiques de gauche) et les blogs de droite étaient plus enclins à être des plates-formes d’amplification. la discussion existante, reléguer les lecteurs un rôle plus passif.

Le fait est que nous avons besoin de chaos, comme nous l'expliquons dans Comment faire face à une nouvelle technologie: "Autant de chaos que nous pouvons supporter" ou "approbation traditionaliste"?