Une poignée de raisons de suivre le régime des insectes

Nous devrions tous commencer à inclure les insectes dans notre alimentation. Nous ne devrions pas nécessairement prendre des cafards ou des grillons et les manger tels quels, après les avoir passés un peu près du fer, à la manière d'un dîner. Indiana Jones et le temple maudit.

Par exemple, la société américaine Exo a lancé des barres de protéines de farine de cricket. Il y a aussi des biscuits faits avec de la pâte d'insecte. Et ce n'est que le début.

Avantages de la nourriture avec des insectes

  • Ils ont beaucoup de protéines. Si le veau contient 50% de protéines, le grillon atteint 65%. En outre, ils contiennent de nombreux autres nutriments importants, tels que les acides aminés, les vitamines, les minéraux et les acides gras insaturés. En d'autres termes, lorsque nous achetons un kilo d'insectes, nous achetons beaucoup plus de protéines de qualité que dans un ribeye. Tandis que 100 grammes de veau nous donnent six milligrammes de fer, certains insectes peuvent contenir jusqu'à 20 milligrammes de fer pour cent grammes.
  • C'est léger. De nombreuses espèces d'insectes ont moins de 5 grammes de gras par portion, ce qui est idéal pour éviter le surpoids.
  • C'est écologique. Les élever dans des fermes ne génère pas de gaz ni de déchets comme dans le bétail traditionnel, bien que cela ait aussi des coûts.
  • C'est polyvalent. Ils peuvent être cuits, grillés, cuits au four et frits ou transformés en farine pour faire du pain ou des biscuits. Il y a abondance. Il y a beaucoup d'insectes. Et il est possible que bientôt le prix de tous les types de viande animale monte en flèche et que les insectes soient une bonne option.
  • Ils ont bon goût. Si nous éliminons le préjugé selon lequel nous mangeons un insecte, il s'agit d'une charcuterie comme une crevette ou une crevette. D'autres insectes ont un goût de poulet (bien sûr) ou de noix.
  • Ce n'est qu'un préjugé européen. Pratiquement le seul continent de la planète où les insectes ne sont pas consommés est l’Européen. Cependant, aux Pays-Bas et en Belgique, la consommation d'insectes est normalisée et certains supermarchés disposent de leur propre gamme de produits fabriqués à partir de ces animaux. En décembre 2015, le Parlement européen avait déjà approuvé une proposition visant à légaliser la consommation d'insectes dans l'environnement de l'UE.